Namasté à la vanille

Viens petite maman, viens petit papa…. Accompagne-moi dans mon monde de culpabilité impitoyable ! Mets tes pas dans les pas d’une mère parisienne et savoure ces instants fantasmés de zénitude totale. Laisse- moi être ton guru du grandnimportequoimaisonfaitcequonpeut. Mon nom à moi, c’est YOGI Fodrékeu.
Cécile BATAILLER
Auteur

Salutation au soleil _qu’on cherche la moitié de l’année derrière la pollution et les nuages gris, et si bas que le canal de l’Ourcq s’est pendu. _

En tant que maître Yogi auto-proclamé depuis cinq minutes, voici mon billet d’humeur sur le YOGA POUR LES ENFANTS.

Bonne mère...

Que serait un site pour parents sans son petit article sur cette pratique millénaire et ô combien bénéfique à ce que j’en ai lu ?

Une hérésie. 

Je n’ai aucune envie de brûler dans les flammes de l’enfer de la mauvaise mère : Je m’y colle. 

Uhu ! Pas facile…

Les voies du Yoga pour enfants ne sont pas impénétrables : sur internet, je trouve, à la louche, un milliard d’articles et de vidéos. 

De l'utilité du Yoga pour les enfants...

Les articles, sont unanimes :
la pratique du yoga

  • apporte à l’enfant détente et concentration ;
  • elle favorise son sommeil ;
  • elle permet de travailler la confiance en soi,
  • d’apprendre à mieux gérer ses émotions
  • et de prendre conscience de son corps.  

Les premiers mantras raisonnent dans ma tête : Yogaaaaa ! Il nous faut çaaaaa !! Yogaaa ! Il nous faut çaaaaa ! 

Hâtons-nous de pratiquer !

Je trouve une vidéo
« Exercices de Yoga pour les enfants. »  

Constatation 1 :

Pour pratiquer, il faut des tapis. J’en n’ai pas.

Si on se lave vite, on s’habille en deux- deux, on prend la ligne 3 jusqu’à République, on peut être à Go sport dans une heure trente.
Sachant qu’il faut aussi faire le repas du midi à midi. Je divise par deux, j’ajoute l’intégrale de l’hypothénuse du carré de… rahhhh ! Je sens que ma tête explose et que c’est moyen pour mon troisième œil. ( situé au milieu du front pour les néophytes) 

Tant pis ! On fera ça sur le tapis de la salle de bain. 

Constatation 2 :
les tenues saillantes et colorées des charmants bambins qui se tiennent bien sagement sur leur tapis de sport (eux). 

Je fonce vers le placard pour une séance de spéléo entre les étagères.
Yogi Fodrékeu se le promet : « ta penderie, tu rangeras ». 

Oh et puis Zut ! On fera ça en pyjama.

Je hèle mon chéri d’amour :
« Linoooo ! Viens faire du yoga avec maman !!! »

Jamais dans la vidéos, les enfants ne répondent : « Oh mais non ! Je joue à ninja go ! »

Le mien, si. 

Je réitère la requête avec un brin de tension dans les cordes vocales : 

« Mais si ! Tu vas voir ! C’est super ! Ça va nous faire du bien ! »

Petit chou, se traîne jusqu’au salon avec un entrain proche de celui d’une limace.  

Entre la table du salon et les deux fauteuils crapauds que nous avons repoussés d’au moins cinquante centimètres, nous commençons la séance : 

Les pieds ancrés au sol, on prend un temps pour respirer. On inspire l’air en gonflant le ventre, on expire…

on inspire, on expire… 

on ventile… ça nous tourne un peu la tête… ce qui nous fait bien marrer… faut avouer, ça détend.

Petit exercice d’échauffement bien sympa : le Prunier.

Les pieds ancrés dans le sol, on balance les bras comme les branches d’un arbre.
Mais que c’est boooon !
Bon pas trop longtemps, parce qu’après ça part en sucette… Lino s’amuse à se coller des baffes… 

Enchainements de postures : Salutation à la Lune, Cobra, petit chien, petit chat…
Notre équilibre est approximatif. Surtout celui de Lino qui finit immanquablement par se vautrer par terre. 

Lino pousse un cri :

« –  Aïe maman ! Qu’est ce que j’ai ? Ca tire ! 

– C’est rien chéri, c’est un muscle ! Respire ! Non là tu inspires et quand tu fais le dos rond tu expires… non attends…. C’est le contraire ! »

Au bout de cinq minutes, Lino est terrassé par la fatigue. Il repart jouer à Ninja Go.

Moi je suis au bord de la dépression. J’ai tout raté. Comment elles font les autres ?? 

C’est un échec… 

Vraiment ? Au moment du repas, entre deux bouchées d’épinards, petit chou s’écrie :

« Maman, demain, on pourra recommencer le Yoga ? »

A cet instant précis, j’ai vu la lumière, un peu comme quand Arthur, dans le dessin animé Merlin l’enchanteur, tire l’épée de l’enclume avec la musique et tout et tout. 

Le cœur d’une maman s’emballe comme un dingue pour ce genre de petit moment magique. 

Tout à coup, je repense à la signification du mot Yoga :
Union. 

Union entre le corps et l’esprit. Union entre l’individuel et l’universel. 
Union entre mon fils et moi.

Un moment de partage que Yogi Fodrékeu essaiera de rendre quotidien en pyjama sur le parquet. 

Patience et persévérance, à raison de 5 minutes par jour, on peut se faire grave du bien ! 

Alexandra MICHEL
Illustratrice

Pour ne pas vous décourager, commencez donc avec une petite posture toute rigolote :
la posture du chat !
L’occasion d’aborder cette belle activité avec humour et simplicité ! Et hop, un petit dessin : amuse-toi à reproduire les mouvements de la petite souris !

Et retrouvez-nous sur nos réseaux sociaux, et sur notre chaîne Youtube  !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.